9782012372375_1_Je viens de lire "je me souviens des années 70" de Christophe Quillien.
Il semblerait que vers la quarantaine s'installe une certaine nostalgie de ce que fut la jeunesse. Georges Perec a écrit "je me souviens ..." où il évoquait en quelques mots des souvenirs personnels .Ce jeu littéraire a été repris il y a quelques années par un auteur américain avec le "I remember" , édité en poche chez Babel. Dans ce dernier petit opus, les souvenirs personnels cèdent la place aux souvenirs générationnels , et lorsqu'on appartient à cette génération comme moi, la lecture ces souvenirs, tels la madeleine de Proust, vous renvoie dans les lieux de votre enfance ( je suis plus jeune que l'auteur) ou de votre jeunesse !
Vous y trouverez des souvenirs du style: je me souviens de Nadia Comanecci / je me souviens de la Simca 1000 / je me souviens de "on a toujours besoin d'un petit pois chez soi" / je me souviens du trou des Halles / Je me souviens qu'avec des épingles à linge, on accrochait des cartes à jouer aux rayons de nos vélos pour imiter le bruit des mobylettes.
L'auteur a laissé une page blanche pour que vous poursuiviez votre évocation personnelle de souvenirs: alors voilà, je me souviens que Marie Myriam a gagné l'Eurovision en 1976avec "comme un oiseau", je me souviens que la mort de Pompidou a été annoncée pendant la diffusion d'un film dans lequel jouait Mireille Darc , je me souviens que j'avais une grande envie de voir l'Exorciste, le film dont tout le monde parlait ...mais mes parents n'étaient pas d'accord, je me souviens qu'ils préféraient nous emmener voir les Charlots ou les Gendarmes, je me souviens que Johnny déchirait ses chemises et les lançait au public...à vous de jouer !