thilliez_fractures_1_A chaque fois que j’ouvre un roman de Thilliez, je sais que la nuit sera courte. Le suspens est tellement bien mené qu’il est très difficile de poser le livre pour continuer de vivre le quotidien ! Après avoir joué avec la notion du temps dans l’anneau de Moebius, Franck Thilliez reprend un sujet déjà traité dans la mémoire fantôme, celui de la mémoire et de ses failles. Le roman s ’ouvre en 1982, un homme caché dans un placard est témoin des horreurs commises à Chatila. Il s’appelle Claude Dehaene et est reporter. 25 ans plus tard, on retrouve un père de famille qui ne semble ne rien avoir à faire avec Claude Dehaene. Ce père fatigué se couche en promettant à son fils que le lendemain, il jouera avec lui au foot…mais le lendemain le père est introuvable. Alice Dehaene, la fille de Claude, est en consultation chez un psychiatre. Elle souffre de pertes de mémoires de plusieurs heures, voire plusieurs jours, se réveille dans des endroits inconnus, ou erre en pleine nuit sur une route déserte… Comme dans un film de Lelouch, des êtres se croisent et se trouvent liés sans le savoir ! Ce roman de Thilliez est moins sanglant, moins violent que les précédents. Il n’y a pas de scènes pour les voyeurs malsains car l’horreur se situe ailleurs. Le protagoniste du roman se réfugie sous le prétexte de ne jamais tuer mais joue avec des formes de tortures mentales encore plus cruelles ! Les personnages de ce roman sont nombreux, ils sont tous cassés par la vie, certains habités par la vengeance, sont prêts à commettre des atrocités pour soulager leur souffrance…du moins ils l’espèrent ! Malgré tout, difficile de les haïr car ils sont victimes avant d’être bourreaux ! Puis il y a Alice qui a intégré toutes les souffrances et qui s’est protégée à sa façon ! Comme pour les autres titres, Frank Thilliez écrit des romans régionaux et donne à découvrir une région souvent méconnue, le Nord avec ses bords de mer, ses plages, ses plaines, son vent, ses vestiges de guerre etc… Bref, un roman documenté qui présente un intérêt autre que la recherche du meurtrier ou des causes des meurtres.